Prow, my lantern!

Dressant sa proue vers le ciel, l’étrange barque d’Andrey Zouari surgit du sol comme si elle était en train de le traverser, bravant les lois se la matière et de l’apesanteur. L’artiste semble avoir capturé l’embarcation dans un moment de son ascension. Dans de nombreux mythes, la barque est le vecteur privilégié des voyages conduisant d’un monde à l’autre. Pour les anciens Egyptiens, c’est à son bord que le dieu solaire Rê effectuait sa course dans le ciel ; chaque nuit, l’embarcation le conduisait dans le monde des ténèbres d’où il ressortait au matin, à l’issue d’un combat contre les forces occultes Les défunts empruntaient le même moyen de transport pour accéder à leur lieu de villégiature éternelle. De même, Grecs et Romains glissaient dans la bouche du défunt la pièce qui lui permettrait de payer à Charon la traversée du Styx.

Certains rites funéraires vikings faisaient également intervenir la barque, qui recevait le corps du défunt avant d’être livrée aux flammes et aux aux hasards du courant.

Ainsi la barque apparaissait-elle comme l’instrument d’une renaissance, conduisant le défunt à une autre forme d’existence, spirituelle le plus souvent. S’inscrivant dans la droite lignée de mythologies plurimillénaires, Prow My lantern est une métaphore encore plus explicite du mouvement transcendant: la barque bascule à la verticale, désignant l’infini du ciel comme le but à atteindre.

Etienne Blondeau, commissaire d’exposition, les routes bleues.

ProwmyLantern 300dpi copie

Silent Rhumbies

 

_DSC7126MASQUE

View All

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s